Lu et apprécié par Charlène

Americanah

Chimamanda Ngozi Adichie, ed. Gallimard


Comme beaucoup de Nigérians de la classe moyenne, Ifemelu était d’abord partie aux États-Unis pour faire ses études. Les années ont passé et, installée dans sa nouvelle vie, elle est restée en Amérique. Pourtant, elle n’a jamais oublié son amour de jeunesse Obinze et elle pense encore à lui quand, au bout de treize ans d’exil, elle décide de rentrer.

Grâce au franc-parler de son personnage Ifemelu, qui tient un blog à succès intitulé Raceteenth ou Observations diverses sur les Noirs américains (ceux qu’on appelait jadis les nègres) par une Noire non américaine, Chimamanda Ngozi Adichie aborde les questions de la couleur de peau, de l’exil, des espoirs et des désillusions avec beaucoup de finesse. Elle fait voler en éclats les préjugés sur l’Afrique et les Africains, tout en traitant de sujets universels, tels que les attentes d’une jeunesse entravées par la réalité sociale du monde actuel.

Un très beau roman à lire absolument !