Lu et apprécié par Frédérique

Au commencement du septième jour

Luc Lang, éditions Stock


Chaque année, il y a toujours un roman qui nous emporte plus que les autres. Et bien pour moi, c’est le roman de Luc Lang. Un couple parfait (peut-être…), des enfants en or, une situation professionnelle excellente, bref en apparence la famille idéale. Et puis un jour c’est le drame, Camille ( l’épouse) sombre dans le coma après un accident de voiture, sur une route où elle n’aurait jamais dû se trouver,  laissant ses enfants et son mari au bord du précipice. Déjà-vu me direz-vous ?  C’est là tout l’immense talent de Luc Lang, de cette situation somme toute anodine, il fait l’un des plus intenses et extraordinaires romans de cette rentrée. Thomas (l’époux) va aller de l’avant, cahin-caha, se recentrer sur l’essentiel : les sentiments humains et sa famille dans laquelle il va découvrir des fêlures et des fragilités qu’il ne soupçonnait même pas.

Que Luc Lang nous parle des boîtes noires des voitures, des Pyrénées, de l’Afrique on y croit, toujours; on suit Thomas dans cette quête de la vérité, on rit, on pleure avec lui et on voudrait tellement que cette histoire ne s’arrête jamais…

Un roman exceptionnel tant sur le fond que par sa forme, un roman qui mérite tous les prix du monde !!!!