Lu et apprécié par Romain

Battues

Antonin Varenne, ed. Ecorce


Naître dans le village de R, c’est avoir un avenir tout tracé. Alcooliques de père en fils, les perspectives professionnelles sont restreintes. Bûcheron ou agriculteur, deux familles régnantes se partagent l’essentiel des terres du coin. Heureusement il y a la chasse, et dimanche c’est la grande battue annuelle. Les sangliers n’ont qu’à bien se tenir. Et c’est pas Rémi, le garde chasse avec sa gueule-cassée suite à un accident agricole, qui va empêcher les gars du village de se défouler un peu. Ni d’ailleurs la découverte du cadavre de Philippe, qui frayait avec cette racaille écologiste du plateau. Ici monsieur, on a des traditions qu’il ne vaut mieux pas remettre en question.

Chasse, nature et tradition pour ce roman d’Antonin Varenne qui signe un thriller haletant et particulièrement réussi. A la suite de 3000 chevaux vapeurs, et dans un tout autre registre, nous retrouvons sa plume avec un grand plaisir. Un roman sombre dans les terres noires qui vous rappellent pourquoi on aime la vie urbaine. La nature c’est beau en vacances, et les hommes sont là-bas difficiles à différencier des bêtes.