Lu et apprécié par Salomé

Berlin on/off

Julien Syrac, Quidam éditeur


Comment transformer la banalité du quotidien en une œuvre passionnante ?
Voilà la question que l’on se pose en refermant ce livre.

Un jeune artiste nous donne son point de vue sur l’art et les artistes berlinois qu’il a côtoyés.
Dès le départ, on est embarqué par la voix de ce jeune accompagnateur de poètes. Alors qu’il attend une poétesse à l’aéroport et que l’attente s’éternise, il nous dresse un portrait grinçant des milieux littéraires, que ce soit en tant que jeune poète non-édité ou comme employé pour un festival de poésie. Une fois que tout le monde en a pris pour son grade, il s’attaque, en tant que modèle de nu, aux professeurs et élèves d’une école de dessin. Il finit par s’intéresser à la sculpture et aux sculpteurs, qui ne seront pas en reste.

Nous nous attachons à cet artiste raté qui essaie de gagner sa vie et qui a un avis tranché sur ceux qui l’entourent. Il n’a pas sa langue dans sa poche, ce qui nous permet de découvrir son ton cynique, honnête et tranchant. Le réalisme des monologues nous plongent dans ses trois brefs instants de vie dont on ne perd pas une miette.
Une petite pépite à découvrir sans hésitation !