Lu et apprécié par Salomé

Cent millions d’années et un jour

Jean-Baptiste Andrea, aux éditions L'Iconoclaste


« Qui dit que les montagnes n’ont pas de sentiments, elles qui rougissent au lever du soleil ? »

Stan, paléontologue, rêve de découvrir quelque chose d’exceptionnel pour devenir un professionnel reconnu. Un jour, on lui raconte l’histoire d’un enfant qui aurait vu un dragon dans les montagnes Italiennes. Cette fois, il en est sûr, la montagne garde le squelette intégral d’un dinosaure. C’est la chance de sa vie. Une fois découvert  l’emplacement du potentiel squelette, il forme une équipe pour son expédition. Il invite donc son ami, Umberto qui viendra avec son assistant, Peter. Les trois hommes seront guidé par un vieillard du coin connaissant parfaitement la montagne.

« Nous sommes la seule trace de vie dans un monde de prière. »

Et nous voilà parti avec eux, entre la France et l’Italie, dans une montagne magnifique et hostile. Le roman est entrecoupé de chapitres sur l’enfance de Stan qui nous permettent de mieux l’appréhender et le rendent particulièrement attachant. Un roman entre le rêve et la folie, dans lequel les personnages vont toujours plus loin, plus haut. Un texte à couper le souffle, hors du temps. Nous ressentons le froid, la fatigue et la liberté, nous sommes avec eux sur ce glacier perdu à chercher ce dinosaure introuvable.

Cent millions d’années et un jour, c’est le roman des rêves d’enfants, de ceux qui nous habitent depuis toujours. Stan, lui a osé croire en son rêve jusqu’au bout.

« C’est l’heure grave de ne plus croire en rien, ou de croire en tout. »

Jean-Baptiste Andrea sera à la librairie le 1er octobre à 19h.