Lu et apprécié par Gaelle

Comment braquer une banque sans perdre son dentier

Catharina Ingelman-Sundberg, ed. Fleuve Noir


Märtha et ses quatre compagnons de chorale octogénaires  vivent dans la maison de retraite Le Diamant. Autant dire qu’elle ne porte pas son nom et que ces suédois séniors vivent l’enfer : coucher à l’heure des poules, rationnements sur la nourriture, pas de sorties ni de sport et même restrictions budgétaires sur les décorations de de Noël.

C’est après avoir visionné un documentaire sur les conditions de vie en prison, nettement supérieures aux leur que cette bande de retraités décide d’agir pour son bien. Ces adorables petits vieux aux personnalités affirmées vont commettre un crime. Mais en seront-ils vraiment capable ?

Intégrer la prison est désormais leur objectif. Mais devenir criminel est plus difficile qu’il n’y paraît. S’en suivent un braquage de cuisine, une ouverture de coffre-fort et le vol de tableaux de valeurs dans un musée. C’est que Le Râteau, Le Génie, Märtha, Stina et Anna-Gretha ont plus d’un tour dans leur déambulateur.

L’auteur caricature l’incompétence du personnel de la maison de retraite et de la police, dépassés par les évènements et la simplicité que ces personnes âgées ont pour se rendre transparents.

Une lecture divertissante, avec un humour disséminé tout au long de l’histoire, drôle, léger et décalé.