Lu et apprécié par Salomé

Esther

Olivier Bruneau au Tripode


Maxine et Anton sont mariés depuis plusieurs années et la routine s’est emparée de leur vie. Ils ne se touchent plus, se parlent peu et leur fils adolescent est un mystère à leurs yeux. Leur quotidien bascule le jour où ils croisent la route d’Esther, une lovbot, plus qu’amochée et apparemment cassée, traînant dans les poubelles.
Parce que dans ce roman, les robots font partie intégrante de notre quotidien. Il y a de tout, des robots pour le ménage, la cuisine, le jardin et bien évidemment, des robots sexuels. Ceux qui explosent le marché. Esther fait partie de la dernière génération de robots sexuels. Elle ressemble comme deux gouttes d’eau à une « organique », et surtout, elle est exeptionnelle. C’est pourquoi Anton et Maxine vont s’attacher à elle et tenter de la comprendre.
Un roman insolite et surprenant, décomplexé mais sérieux : pour les plus curieux !
Une lecture qui questionne la notion d’humanité et les liens que nous avons avec les machines et la technologie.
Une écriture dynamique, mêlant différent styles, le tout offrant un roman très prenant !