Lu et apprécié par Charlène

Frog Music

Emma Donoghue, ed. Stock


San Francisco, été 1876. La ville est frappée par une intense canicule mais aussi par une épidémie de variole. Blanche, une Française installée en Californie depuis deux ans, est danseuse de cabaret et fait quelques passes pour arrondir ses fins de mois, mais aussi pour payer la nourrice de son fils âgé d’un an, P’tit Arthur. Cet été-là, elle va faire la connaissance de Jenny, une jeune femme intrépide qui gagne sa vie en attrapant des grenouilles pour les restaurants français de la ville et qui fait des séjours réguliers en prison, car elle s’obstine à porter un pantalon. Mais Jenny gît à présent sur le sol de la chambre qu’elle et Blanche ont louée pour quelques jours, abattue par balle. Et Blanche est bien décidée à ce que justice soit faite pour son amie.

Les personnages d’Emma Donoghue sont si romanesques qu’on n’en revient pas lorsqu’on apprend que le livre est basé sur une histoire vraie. L’auteure recrée l’atmosphère du San Francisco du XIXe siècle avec un tel talent qu’on s’y croirait ! Un roman musical, un roman de femmes fortes, un véritable « western en technicolor » comme le désigne si justement son éditrice française.