Lu et apprécié par Salomé

Je mange bien, ne t’en fais pas

Collectif (Trad. Déborah Pierret-Watanabe) aux Editions Picquier


« Nous ne ressentons pas les émotions, nous les goûtons. » Avec ce recueil de quatre nouvelles, nous les lisons : quatre histoires de quatre autrices japonaises racontant la perte, la réconciliation et l’amour. Des souvenirs de plats qui unissent, de repas qui nous réunissent autour de vies ordinaires et pourtant magnifiques. Ce livre nous fait aussi voyager aux quatre coins de l’Europe : Pays basque, Bretagne, Italie et Portugal s’invitent entre les pages, offrant les odeurs de leurs plats. L’importance d’un bon repas, ou plutôt du souvenir d’un moment passé autour de la table avec ceux qu’on aime, constitue le cœur du livre. La nourriture prend place dans ces récits où le rapport au monde de chacun des personnages est mis en avant. La cuisine est un lieu banal et sacré, où se croisent le quotidien et l’exceptionnel. Émouvant, doux et sensuel, pour les amateurs de cuisine, peut-être, mais surtout pour les amoureux des histoires de vie.

Kakuta Mitsuya : Le Jardin de Dieu
Inoue Areno : Les raisons
Mori Eto : Blé noir
Ekuni Kaori : Alentejo