Lu et apprécié par Ophelie

Kentukis

Samanta Schweblin (trad. Isabelle Gugnon), éditions Gallimard


La mode des kentukis se propage et devient un véritable engouement. Tous les animaux existent sous la forme de ces petites peluches animées : pandas, dragons et même corbeaux ! Mais, loin d’être de simples objets mécaniques, ils sont dotés d’une caméra, et une personne au hasard dans le monde a acheté le droit d’habiter cette créature à distance, et de voir tout ce qui se passe chez son maître. Vous pouvez vous contenter d’acheter simplement le droit d’habiter un kentukis et de vous déplacer via la caméra à distance chez un inconnu.

Roman choral où l’on suit plusieurs personnages et plusieurs vies à travers la planète, Kentukis est un roman parfaitement étonnant qui questionne la solitude, le voyeurisme et le besoin de compagnie en chacun d’entre nous ; bien sûr, certains ne seront pas en reste pour trafiquer et vendre ce nouveau produit.. Et, quelle est la position morale d’un kentuki au yeux de la loi ? Parce que si la majorité des personnes achète ces objets pour des raisons tout à fait honorable, ce n’est pas le cas d’une partie plus infime de la population. De plus un kentukis se glisse partout : peut-être y’a-t-il possibilité de sauver des vies ?

Kentukis pose un certain nombre de questions contemporaines avec une très grande habileté et un grand sens du romanesque. Une lecture qu’on ne lâche pas si vite, même une fois les dernières pages fermées !