Lu et apprécié par Charlène

Là où les lumières se perdent

David Joy, ed. Sonatine


Jacob McNeely a 18 ans, l’âge où tout devrait être possible. Mais, en étant le fils du baron de la drogue local, Jacob n’a pas le luxe de disposer d’un vaste choix de carrières. Son avenir semble tout tracé : il restera dans ce trou paumé de Caroline du Nord à effectuer de basses besognes pour son père, bien qu’il ne soit pas du tout taillé dans le même bois que ce dernier. Au moins, Maggie, son amour d’enfance, s’en sortira. Douée comme elle l’est, elle pourra faire des études et s’en aller d’ici, même si ça signifie partir sans lui.

Mais tout ça est-il vraiment inéluctable ? Pourquoi Jacob ne pourrait-il pas lui aussi choisir ce qu’il veut faire de sa vie ?

Dans ce premier roman vif et prenant, David Joy a su trouver le ton juste pour décrire la misère sociale qui sévit au beau milieu de ce décor splendide que sont les Appalaches. Des personnages ô combien humains, des émotions tout en retenue, et cette petite lumière qui ne quitte jamais le texte malgré toute sa noirceur. On attend le prochain avec impatience !