Lu et apprécié par Ophelie

La saison des ouragans

Fernanda Melchor, éditions Grasset


Que raconte ce roman tumultueux, violent et profondément puissant ?

Dans un petit village du Mexique, la Sorcière est morte. Celle qui fût pendant des années la figure mystérieuse et salvatrice des femmes, à la fois leur médecin et leur confidente, a été sauvagement assassinée et retrouvée dans le caniveau. Trois personnes deviennent les coupables présumés : Luismi, un adolescent capricieux et brutal abandonné par sa mère, qui devient fou après que sa petite amie est admise à l’hôpital après avoir bu une potion de la Sorcière et enfermée contre son gré ; Munra, le chauffeur du camion qui a emmené la Sorcière jusqu’au caniveau ; et Brando, attiré par le supposé trésor de la Sorcière.  Trois personnes reliées par un destin marqué par la violence, la drogue et la pauvreté.

Il est difficile de rendre compte de la profondeur et de la richesse de ce roman. L’écriture est riche, foisonnante, parfois ardue mais qui dresse parfaitement la fresque de ce Mexique contemporain, peu connu, encore marqué par les superstitions. Voilà un livre féroce, puissant, qui laisse des marques profondes au lecteur. Une des meilleures publications de cette année !