Lu et apprécié par Charlène

Les huit montagnes

Paolo Cognetti, trad. Anita Rochedy, ed. Stock


C’est l’automne, les vacances paraissent déjà fort loin, le travail et les obligations vous retiennent peut-être en ville… Heureusement, il existe des auteurs pour nous faire respirer par procuration l’air pur de la montagne quand il nous est impossible de nous y trouver directement. Amoureux de sommets enneigés, de villages reculés, de plateaux envahis par les fleurs sauvages, ce livre est pour vous ! Car c’est tout ceci que nous décrit Paolo Cognetti dans son premier roman… et bien plus encore. Les huit montagnes est aussi l’histoire d’une magnifique amitié, celle de Pietro, un garçon de la ville, et de Bruno, un enfant du val d’Aoste. Si l’un parcourra le monde, l’autre restera farouchement attaché (voire presque enchaîné ?) aux lieux qui l’ont vu grandir, mais tous deux garderont toujours en commun leur amour pour le Granon, où ils ne cesseront de se retrouver. Roman sur notre attachement profond à certains lieux, roman sur la solitude et la difficulté d’être au monde et aux autres, c’est un livre qui brille avant tout par sa sobriété, par une petite lueur faite d’empathie, d’espoirs et de mélancolie, bref une poésie simple et sans artifices à découvrir absolument !