Lu et apprécié par Charlène

L’été des noyés

John Burnside, ed. Métailié


Si vous ne connaissez pas encore John Burnside, jetez-vous sur son éblouissant nouveau roman car il s’agit tout simplement d’un des plus grands poètes et romanciers écossais contemporains. Se plonger dans son univers, c’est savourer chaque mot et se laisser emporter par une atmosphère onirique et étrange, qui reste ancrée en nous pendant longtemps.

L’été des noyés est l’histoire de la jeune Liv, qui vit sur l’île de Kvaløya au nord de la Norvège, avec sa mère Angelika. Cette dernière, une célèbre artiste-peintre, passe de longues heures dans son atelier. Liv, qui n’a jamais rencontré son père, est donc livré à elle-même, son seul ami étant leur vieux voisin Kyrre Opdahl, un fin connaisseur de la mythologie nordique. L’été que Liv nous raconte, dix ans plus tard, est celui lors duquel deux de ses camarades de lycée avaient été retrouvés noyés dans d’étranges circonstances. Ce que Liv sait, c’est que juste avant ces événements, les garçons avaient commencé à passer beaucoup de temps avec Maia, une jeune fille plutôt solitaire d’ordinaire. La légende de la huldra, sorte de sirène terrestre dont Kyrre Opdahl lui parle fréquemment, prend alors pour Liv une tout autre dimension…

Aucun autre auteur que John Burnside ne sait mêler si habilement et avec autant de poésie une atmosphère à la limite du fantastique et des relations humaines d’un réalisme déroutant. Ce nouveau roman baigné de lumière arctique ne déroge en aucun cas à la règle. A lire absolument !