Lu et apprécié par Charlène

M pour Mabel

Helen Macdonald, trad. Marie-Anne de Beru, ed. Fleuve


Il y a des livres qui, en tant que libraires, nous émerveillent et nous désespèrent à la fois. Ce sont ceux qui nous poussent à nous exclamer tout haut : « Bon Dieu ce livre est extraordinaire mais à qui vais-je pouvoir le vendre si j’explique de quoi ça parle ?? »

Vous l’avez compris, M pour Mabel est de ceux-là. Commençons donc par les choses qui fâchent : les deux thèmes principaux de ce livre sont la fauconnerie et le deuil. Ceci étant dit, il n’est aucunement nécessaire de nourrir une quelconque passion pour les rapaces, pas plus qu’il ne s’agit d’un livre thérapeutique pour faire face à la perte d’un être cher. Helen Macdonald raconte simplement comment, après la mort prématurée de son père, elle a fait l’acquisition d’un autour des palombes, rapace réputé pour être l’un des plus difficiles à apprivoiser. Elle décrit de manière fascinante la relation qu’elle a réussi à nouer avec son autour femelle, Mabel, tout en nous contant au fur et à mesure du récit l’histoire de la fauconnerie et de ses symboles, pour laquelle elle se passionne depuis l’enfance. Un livre d’une beauté fulgurante !