Lu et apprécié par Romain

Manuel El Negro

David Fauquemberg, ed. Fayard


Pour certains touristes, le flamenco n’est qu’une musique folklorique espagnole. Pourtant, dans le flamenco se trouve l’âme de l’Andalousie. C’est cette âme que David Fauquemberg nous fait découvrir à travers la description des quartiers gitans de Séville et d’ailleurs, et leurs habitants pour qui cette musique est un art de vivre. A mi-chemin entre le reportage et le roman, ce récit suit la trace de Melchior et Manuel, deux enfants imprégnés des chants, des danses et des récits de vieux flamencos. Manuel le gitan, possédé par la danse, se révèlera un maître dans l’art du chant ; Melchior l’Espagnol, lui, se plongera dans la tradition gitane, jusqu’à devenir avec sa guitare une véritable encyclopédie vivante de cet art. L’un brûlera la vie par les deux bouts, tandis que l’autre en fera son sacerdoce, mais la musique les réunira. Plus que l’histoire de leur amitié, pourtant passionnante, c’est avant tout l’histoire d’une tradition toujours bien vivante que nous conte l’écrivain-voyageur. Alors « Silencio » et MUSIQUE !