Lu et apprécié par Charlène

Marx et la poupée

Marya Madjidi, ed. Le Nouvel Attila


La révolution iranienne, Maryam Madjidi l’a vécue dans le ventre de sa mère. Née de parents communistes, le politique occupe une place importante dans sa vie de petite fille. Depuis son oncle jeté en prison jusqu’à ses jouets que sa mère l’oblige à donner aux gamins démunis du quartier, ce n’est pas drôle tous les jours… Puis la famille doit se résoudre à l’exil. A leur arrivée à Paris, Maryam refuse d’abord de parler le français qu’elle maîtrise pourtant rapidement, puis se décide finalement à faire l’extrême inverse, adoptant cette nouvelle langue jusqu’à faire une croix complète sur le persan. A son père, dépité, qui lui dit que ce sont ces racines auxquelles elle tourne le dos, elle répond : « Je ne suis pas un arbre, je n’ai pas de racines ». Bien plus tard, elle y reviendra pourtant, et pas seulement parce que réciter des poèmes en persan constitue une technique de drague imparable… !

Maryam Madjidi a su trouver une voix sans pareil, pleine de poésie, d’humour, de fureur et de fulgurance, pour raconter son exil à elle. Un livre aussi bouleversant que percutant !