Lu et apprécié par Charlène

Molosses

Craig Johnson, ed. Gallmeister


La scène d’ouverture du nouveau roman de Craig Johnson donne tout de suite le ton : le shérif Walt Longmire interroge Duane Stewart et sa femme Gina après que Geo, le grand-père de Duane, s’est gravement blessé en tombant du toit, avant d’être traîné sur la route sur plusieurs centaines de mètres. Celui-ci était monté nettoyer la cheminée en s’assurant à l’aide d’une corde attachée au pick-up, corde que Gina n’avait pas remarquée en prenant la voiture pour aller faire des courses… Le vieux Geo va encore plus susciter l’intérêt du shérif en mentionnant au détour de la conversation qu’il a trouvé un doigt humain dans la décharge municipale dont il est responsable. Au-delà de l’enquête sur l’infortuné propriétaire de ce doigt, Walt Longmire continue à suivre de près les affaires de la pittoresque famille Stewart, notamment en ce qui concerne la mésentente chronique entre le patriarche et son voisin Ozzy, qui finira par faire des ravages.

Dans cette nouvelle aventure du shérif Longmire qui restera peut-être l’une des plus drôles, Craig Johnson abandonne temporairement les grands espaces pour s’intéresser pour notre plus grand plaisir aux étranges énergumènes qui peuvent peupler une petite ville de l’ouest américain.