Lu et apprécié par Salomé

Ne t’arrête pas de courir

Mathieu Palain aux éditions de L'Iconoclaste


Un roman ? Une biographie ? Une autobiographie ? Un article ?…Ce nouveau livre de Mathieu Palain est un peu tout ça à la fois et peut-être bien plus !

Ce livre est consacré à la vie de Toumany Coulibaly, athlète français spécialiste du 400 mètres le jour et délinquant la nuit. Mathieu Palain, auteur et journaliste, s’interroge sur la dualité de cet homme qui se retrouve en prison alors qu’il avait « un bel avenir ». Pour tenter de comprendre, il souhaite le rencontrer. Nous suivons alors ces entrevues au parloir. La magie de l’auteur est de nous donner l’impression d’être avec lui, de nous lever très tôt tous les mercredis matins et de nous tenir dans cette petite pièce à écouter la vie de Toumany. Même peu intéressé par le sport et l’athlétisme on se retrouve à refermer le livre pour rechercher les courses de Toumany sur Youtube. Peu à peu, le personnel prend le pas sur le professionnel lorsque les deux hommes deviennent amis.
Mathieu Palain devient alors un personnage à part entière. Il accepte de se mettre à nu sur les raisons qui le poussent à s’intéresser autant au milieu carcéral. L’intimité de Toumany n’est pas la seule à se retrouver exposée. Au fil de la lecture, on en oublie qu’il s’agit de vraies personnes, le romanesque prenant le pas sur le journalisme.

Le plus marquant est que malgré tout ce que l’on peut reprocher ou ne pas comprendre des agissements de cet athlète/délinquant, on ne peut s’empêcher de s’attacher à lui. De croire en lui. C’est pourquoi, même après avoir refermé ce livre depuis plusieurs mois, on s’inquiète du sort de Toumany Coulibaly.
Un texte que nous n’avons pas besoin de ranger dans une catégorie pour l’apprécier puisqu’il réunit tout ce dont le lecteur a besoin, ce mélange de joie et de tristesse à l’idée de bientôt devoir le refermer…

 

Mathieu Palain sera à la librairie le jeudi 16 septembre à 19h avec Cécile Coulon et Maud Ventura ainsi que leur éditrice pour présenter leur maison d’édition : L’Iconoclaste !