Lu et apprécié par Romain

Psycho Killer

Anonyme, ed. Sonatine


Au départ, c’était une blague : un auteur anonyme qui écrivait le Livre sans nom.  Ceux qui osaient goûter à ce drôle de western, mâtiné de vampires et de moines Shaolin, se retrouvaient immédiatement accrocs à cette quadrilogie digne des meilleures séries Z, dont le Bourbon Kid, héros psychopathe, commettait ses crimes dès l’ingestion de whisky. Haut les coeurs ! L’auteur sans nom reprend du service. Cette fois, il s’agit d’un unitaire (peut-être). Dans un village de bouseux des Etats-Unis, dirigé d’une main de fer par le patron  du bordel, ancienne gloire de la production pornographique américaine, un sociopathe dézingue à tour de bras les habitants de cette riante localité. Le FBI s’en mêle, mais les habitants eux-mêmes décident de régler le problème à leur manière. Un polar à l’énergie et à l’efficacité redoutables. Tarantino, sors de ce corps !!