Lu et apprécié par Romain

Puisqu’il faut des hommes

scénario Philippe Pelaez, dessin & couleurs Victor L. Pinel, éditions Grand Angle


Un dessin classique, pour une histoire qui l’est beaucoup moins.

Dans cette bande dessinée, Joseph revient d’Algérie. Nous sommes en 1961, et les « événements », comme on les appelle encore, sont au cœur de l’actualité française : une guerre qui ne veut pas dire son nom.

Les hommes meurent de part et d’autre, et Joseph rentre dans son village. Le monde rural auquel il appartient ne voit pas son retour d’un bon œil. Pour ses anciens amis, pour sa famille, Joseph est un planqué, un militaire de bureau qui a évité les zones de combat, un lâche. Pourtant, notre paria semble cacher un lourd secret. Amour contrarié ? Rejet du monde agricole et d’un frère handicapé, ou pudeur de militaire ?

Un récit puissant sur notre passé, à mettre entre toutes les mains.