Lu et apprécié par Roxane

Six jours

Ryan Gattis, Ed. Fayard


Pour mon second coup de cœur de cette rentrée littéraire, je tenais à partir sur un roman plus léger… Mais l’envie de parler de l’excellent roman de Ryan Gattis étant trop forte, j’ai donc cédé. Six jours évoque un événement sanglant ayant pris place à Los Angeles il y a 20 ans. Peu de personnes en France se souviennent des émeutes ayant mis à feu et à sang la ville en 1992, voici donc un petit résumé. Cette année-là, le jeune Rodney King se fait interpeller par des policiers, le ton monte, les insultes fusent, et le jeune garçon est finalement roué de coup jusqu’à la mort. Un procès incriminant les quatre policiers a lieu, mais ne donne au final aucune suite envers ces derniers. C’est ainsi que pendant une période de six jours, la ville explosa pour témoigner de son désaccord : émeutes, pillages, meurtres, le scénario catastrophe par excellence. Pour mieux en mesurer la violence, on notera que les dégâts s’élevaient à plus d’un million de dollars et que 2383 personnes ont été gravement blessées et 60 sont décédées.

Mais attention, Ryan Gattis n’a nullement l’intention ici de nous attendrir avec un témoignage plein de bons sentiments, bien au contraire. Ne souhaitant prendre aucun parti pris, il a préféré donner la parole à 17 personnages, allant du petit dealer de quartier au sapeur pompier, ou encore de l’infirmière urgentiste aux divers gangs hispaniques. Dans Six jours, toute notion de bien et de mal est proscrite, l’intérêt est ailleurs : il réside dans l’extrême violence rendue palpable grâce à un style hautement maîtrisé. Chaque prise de parole fait écho à la suivante, créant un roman chorale rythmé et cohérent.

Il me serait possible de parler pendant des heures de cet excellent roman, mais j’ai bien mieux que des mots à vous proposer : lisez-le, tout simplement.