« Nous amener en ville devait être la nécessaire étape finale de notre assimilation, l’absorption, l’effacement, l’achèvement de cinq cents ans de campagne génocidaire. Mais la ville nous a renouvelés, et nous nous la sommes appropriée. » Les premières pages de Ici n’est plus ici sont inoubliables : en guise de prologue, une évocation  de la guerre […]