Lu et apprécié par Charlène

Tony Hogan m’a payé un ice-cream soda avant de me piquer maman

Kerry Hudson, ed. Philippe Rey


Si, par malheur, le titre pour le moins original de ce roman vous laisse indifférent, nul doute que ses toutes premières pages sauront vous arracher un sourire (si ce n’est pas un fou rire). En toute logique, Janie commence par le début, en racontant sa naissance au sein d’une famille haute en couleur, entre une mère d’à peine 20 ans au langage fleuri, une grand-mère alcoolique et accro au bingo, et un oncle qui se révèle être un véritable boulet. Son père ? Un bel Américain rencontré à Londres, idéalisé par la petite Janie qui est obligée de supporter les innombrables beaux-pères que sa mère lui inflige (dont le fameux Tony Hogan du titre). Traînée de foyers sociaux en cités HLM à travers toute la Grande-Bretagne, de son Ecosse natale en passant par le nord de l’Angleterre, il faudra à Janie une sacrée fureur de vivre pour qu’elle sorte de l’adolescence avec une folle envie d’aller de l’avant. Avec ce premier roman génialissime, Kerry Hudson se révèle être l’équivalent littéraire d’un Ken Loach ou d’un Peter Mullan au cinéma. Une jeune auteure à découvrir de toute urgence !