Lu et apprécié par Salomé

Tropique de la violence

Nathacha Appanah, éditions Gallimard


Ce nouveau roman de Nathacha Appanah raconte l’adolescence de Moise, jeune mahorais arrivé sur l’île clandestinement quelques jours après sa naissance et adopté par une infirmière de l’hôpital.  Malgré le décor paradisiaque, la réalité à laquelle se confrontent Moise et les quatre autres narrateurs de ce récit, est tout autre. Mayotte, une île française perdue entre l’immigration, le racisme, la pauvreté et Gaza, bidonville où règne le chaos. Dès le début, on sait qu’il y a eu un drame, le tout étant de comprendre comment cela a pu arriver.
L’écriture étant fluide et voire même poétique la dureté décrite renvoie à une réalité d’une violence inconnue et brut. L’auteure souligne les émotions de chaque personnage avec beaucoup de justesse, ils en deviennent attachants. Aucun d’eux n’est que bourreau ou que victime et Nathacha Appanah crée une certaine forme de compréhension, le tout sans aucun jugement.
Ce roman et ce que vivent ces personnages donnent des frissons, un réalisme à couper le souffle sans pour autant être  lourd ou moralisateur.