Lu et apprécié par Ophelie

Un pays obscur

Alain Claret, eds. La manufacture de livres


Thomas retourne dans la vieille maison de son père après des mois de captivité en Libye, où ses seuls souvenirs lui tenaient compagnie. C’est dans ce village, face à la forêt et isolé du monde, qu’il tentera de reconstruire tout ce qu’il a perdu à la guerre. Le retour au monde est difficile, encore plus dans une petite ville de province où son père était connu de tous. Il retrouve Hannah, son amour passé, bouleverse toutes ses certitudes ; elle est persuadée que sa fille n’a pas disparu, mais a été assassinée. En effet, une série de décès louches ravage la ville… Dès lors, Thomas se retrouve au centre de la scène…

Ce roman noir n’est pas traditionnel. Avec une finesse saisissante, Alain Claret nous immerge dans une atmosphère troublante, où rien n’est sûr, où tout devient suspect… Les personnages sont parfaitement convaincants, on s’y attache, on les déteste, ils créent un subtil mélange de doute et de mystère dans notre esprit.

L’écriture achève de nous emporter dans un brouillard sombre et obscur. Un pur plaisir de lecture.