Lu et apprécié par Romain

Victus, Barcelone 1714

Albert Sanchez Pinol, ed. Actes Sud


Le meilleur roman historique que « j’aie jamais lu » (comme dirait G. Collard), en tout cas depuis un bon moment.

La mort sans héritier du descendant de Charles Quint déstabilise l’Europe au point de faire de ce conflit la première guerre mondiale moderne. Un jeune Catalan, héritier spirituel de Vauban, au caractère bien trempé, nous servira de guide dans cette période troublée.

La qualité de l’écriture (mais ça on le savait déjà avec les précédents romans de l’auteur), l’humour et les recherches historiques nécessaires à l’édification du roman expliquent l’accueil incroyable du lectorat espagnol. Vous comprendrez enfin le pourquoi du comment de la rivalité entre le FC Barcelone et le Real Madrid…