Lu et apprécié par Salomé

Voir la lumière

T.C Boyle (trad. Bernard Turle) aux éditions Grasset


En 1943, un chercheur découvre une nouvelle molécule que l’on appellera LSD. Il s’agit à cette époque d’une découverte qui pourrait aider la médecine psychiatrique. Au début des années 1960, à Harvard, le professeur Timothy Leary s’entoure d’étudiants et organise tous les samedis soir des séances durant lesquelles chacun peut constater les effets du LSD sur son propre corps. Ces séances ressemblent plus à des soirées festives qu’à une étude sérieuse de la molécule.

Fitzhugh Loney, dit Fitz, un étudiant en psychologie, et sa femme Joanie, rejoignent le groupe. Fitz est au départ hésitant, mais leurs nuits sous l’emprise du LSD se révèlent si extraordinaires, révélatrices, bouleversantes et sensuelles, que le couple tombe rapidement sous l’emprise du charismatique et subversif professeur Leary. Ces séances déplaisent fortement à Harvard qui finit par le licencier. Pourtant, les expériences ne s’arrêtent pas là puisqu’une douzaine de couples est maintenant convertie. C’est le début d’une vie en communauté, où la liberté sexuelle règne et où chacun se retrouve de plus en plus dépendant à sa dose quotidienne de LSD.


T.C. Boyle nous livre une véritable expérience grâce à ce roman, on plonge à travers son regard omniscient dans la vie de ses personnages qui, pour la plupart, ont réellement existé. Un roman extrêmement documenté, qui dépeint avec justesse cette Amérique des années 60. Laissez-vous emporter par cette histoire passionnante qui, je l’espère, vous en apprendra beaucoup sur cette époque et les déviances liées aux drogues !